Le monde numérique au service de la certification et de la sécurisation des systèmes 

Présentation

Certification numérique et fiabilité

Les technologies numériques et digitales sont omniprésentes dans notre vie quotidienne et leur utilisation dans les mondes scientifique et industriel évolue sans cesse. Les calculs numériques ont d’abord été utilisés comme un outil pour expliquer les phénomènes complexes pour lesquels des calculs explicites or des expériences directes n’étaient pas possibles. L’étape suivante a été l’usage du calcul scientifique en tant qu’outil de dimensionnement et de conception dans certains secteurs industriels.

L’idée d’utiliser le calcul scientifique comme outil de certification ou tout au moins comme outil de qualification devient progressivement de plus en plus sensée, non seulement parce que la puissance des ordinateurs augmente sans cesse, mais aussi grâce aux méthodes et aux modèles mis au point aux cours des dernières décennies. Afin d’aborder les problèmes dans le domaine de la certification ou de la qualification, il est nécessaire d’associer plusieurs domaines de la science : la modélisation mathématique et mécanique, l’analyse numérique et l’informatique. L’utilisation de plusieurs milliers de processeurs est inutile sans méthodes numériques fiables, ou avec des modèles imprécis.

A Bordeaux, une masse critique de chercheurs travaille actuellement sur ces sujets, tant du point de vue théorique que de celui des applications, dans le cadre d’un processus interdisciplinaire déjà établi.

L’objectif de ce projet est facile à formuler : nous voulons développer des sciences numériques à un niveau tel qu’elles puissent être utilisées en tant qu’outil de certification.

 

Innover pour une fiabilité accrue de nos systèmes

Afin d’améliorer la qualité et la sécurité de nos systèmes, au travail ou à domicile. 

Les chercheurs du projet CPU focaliseront leur énergie sur trois axes de recherche principaux menant à des avancées importantes dans plusieurs domaines d’application exigeants en termes de haute fiabilité (Aéronautique et Télécommunication, Fluides, Transport terrestre et énergie, Santé).



HAUT